Samedi 3 novembre 2018 à 20h30 à la Cave Marignac à Lancy Genève

Après le succès et l’accueil chaleureux de leur passage à la Cave Marignac en février dernier, le Trio Caminos Flamencos s’entoure de mélopées orientales pour présenter ce prochain spectacle avec le joueur de Mandole et chanteur, Anouar Kaddour Chérif.

Danse et chant : La Burbuja « Michelle Gagnaux »
Chant : Yolanda Almodovar
Guitare : Etienne Mayerat « El nino de los Alpes »
Mandole et chant : Anouar Kaddour Chérif

Réservations conseillées
+41 22 757 15 63

Tarifs : 20.-
AVS/étudiants : 15.-

Spectacle de flamenco Albainas

Le trio Flamenco se produit depuis plusieurs années en Suisse romande et France voisine. Il est composé de Yolanda Almodovar au chant, La Burbuja à la danse et El Nino de los Alpes à la guitare.

Pour le nouveau spectacle ALBAINAS, le trio sera accompagné par le jeune Anouar Kaddour Chérif à la mandole pour présenter un répertoire de flamenco traditionnel où danse, chant et musique seront imprégnés d’une touche orientale. Chaleur, couleurs et métissage seront au rendez-vous.

La Burbuja - danse :

Formée à Séville dans l’Ecole de Manolo Marin et auprès de plusieurs maîtres du flamenco, elle travaille depuis 10 ans avec la danseuse Chloé Brûlé à Séville, avec laquelle elle organise également des stages. Pédagogue, elle enseigne en Suisse romande et organise des spectacles pour ses élèves sur des scènes de théâtres et lors de Festivals. Elle organise également des stages de Flamenco en Suisse et en Espagne. La Burbuja propose des spectacles où danseurs et musiciens venant d’horizons et de mondes différents se rencontrent.

Danseuse dans la Cie d’Antonio Perujo de 1998 à 2003, elle a aussi créé des spectacles en tant que danseuse-soliste avec des musiciens de Séville, Barcelone, France et Suisse pour des Festivals et pour des tournées en Suisse. Dans sa danse La Burbuja, détient à la fois la grâce et la sensibilité. Elle accorde aussi une grande place à la féminité, la musicalité et à l‘expression.

Yolanda Almodovar – chant :

Originaire de Ciudad Real, c’est aux côtés de sa mère qu’elle s’initie au chant flamenco. En 2008, elle chante pour l’école de danse de Cristina Cañizares et suit des cours de chant aux studios flamenco « Amor de Dios » à Madrid.

Elle est la vocaliste du groupe espagnol de flamenco fusion « La Cánkana » et actuellement, elle se produit en Suisse romande avec un guitariste ou en plus grande formation, dans un répertoire de flamenco traditionnel. Son parcours riche d’expériences musicales variées, allant du flamenco à l’arabo-andalou en passant par des musiques latinos, lui permettent de sortir du flamenco traditionnel pour y amener sa touche personnelle. Son timbre de voix pure et profond entraine le public dans un voyage magique au coeur de l’Espagne.

El nino de los Alpes - guitare :

Ayant vécu entre Grenade et Séville lors de plusieurs séjours prolongés, El nino de los Alpes s’est formé auprès de guitaristes tels que Manolo Sanlucar, Gerardo Nunez et Agustin de la Fuente. Ce Romand passionné de flamenco se produit depuis plus de 20 ans sur les scènes de Suisse et de France. Guitariste accompli au jeu contrasté, il compose ses propres musiques dont une partie sont rassemblées sur un cd intitulé “Suenos peregrinos ”, sorti en 2009.

Sa connaissance du flamenco l’a amené à accompagner de nombreux danseurs et danseuses pour des spectacles et des stages venus d’Espagne et de Suisse. Parallèlement, il se consacre à l’enseignement de la guitare à l’EJMA (Ecole de Jazz et de musique de Lausanne, à l’ETM (Ecole technique de musique) et aux Ateliers d’ethno-musicologie de Genève.

Anouar Kaddour Chérif :

Originaire de Sétif en Algérie, poly-instrumentiste et chanteur, il joue la mandoline, la mondole, le kanoun. Bercé par les musiques arabo-andalouses, Anouar Kaddour Cherif commence à jouer la mandoline puis la mondole en autodidacte. En 2004, il intègre l’ensemble classique du théâtre de Sétif dans lequel il joue la mandoline dans le style arabo andalous traditionnel « El Sanaâ » pendant deux années. Il joue le kanoun avec l’ensemble « Layati El Andalus » dans le style Malouf, musique de l’est de l’Algérie.

Au fil des années et de ses rencontres il acquiert une connaissance du répertoire des deux écoles arabo-andalouses, le Malouf de Constantine et la Sanaâ d’Alger. Puis il commence le chant dans le style « chaâbi », la musique populaire algérienne et forme son propre groupe avec lequel il parcourt les festivals. De puis 2017, il parcourt les scènes européennes avec sa mondole, à la recherche de nouvelles rencontres, d’autres sons et d’autres modes de jeux. C’est ainsi qu’il forme le groupe Mizan, la rencontre des styles et des instruments d’horizons différents.